× Accueil Voyages Les chemins de Saint Jacques Chemins de pélerinage allemands
Görlitz - Leipzig symbole du coquillage
Aperçu Görlitz Görlitz - Weissenberg Weissenberg - Bautzen Bautzen Bautzen - Kamenz Kloster Marienstern Kamenz Kamenz - Grossenhain Grossenhain - Strehla Strehla - Wurzen Wurzen Leipzig
  ☰ Menu Flagge Deutsch Drapeau français British flag
porte du monastère

Nous quittons Kamenz par la porte du monastère ...


St. Annen

.et passons devant l'église du monastère Sainte-Anne.


Hutberg

Le chemin nous mène au "Hutberg".


Lessingwarte

Là-haut se trouve un observatoire de Lessing. Nous avons renoncé à l'ascension à cause du brouillard.


Nous marchons sur des routes secondaires en direction de Schwosdorf.


Postmeilenstein

À l'entrée du village, nous rencontrons un milliaire postal datant de 1723.


auberge de pèlerins auberge de pèlerins

L'auberge de pèlerins de Schwosdorf a été construite avec amour par l'association "PRO Wal-und Wüsteberg". L'immense installation de panneaux solaires sur le toit ne fournira sans doute pas beaucoup d'électricité aujourd'hui.


forêt de Koitsch

Après Schwosdorf, nous marchons longtemps à travers la forêt de Koitsch ...


... jusqu'à Reichenau.


Une autre partie de la forêt mène à Königsbrück. En chemin, un balisage Via Regia avec une explication sur l'extraction de la résine.


Königsbrück

Königsbrück est considérée comme la "porte de la Lusace occidentale" et a été mentionnée pour la première fois dans un document en 1248 sous le nom de "Kunigensbruk".

Le développement de la ville est étroitement lié à celui du château. Là où la route "Hohe" traversait la Pulsnitz, un château routier a été construit très tôt à cet important gué, qui a ensuite donné naissance au château. Le château fut détruit en 1355 par la Ligue des Six Villes et reconstruit plus tard. La petite ville de Königsbrück, dont l'église principale a maintenant plus de 400 ans, s'est développée en face du château.

Après d'importants travaux de rénovation, le château est désormais une propriété privée.


En route sur le chemin de pèlerinage à Königsbrück


Königsbrück hôtel de ville

La mairie de Königsbrück


Königsbrück Rathausplatz

La place de l'hôtel de ville


Via Regia Stele

Stèle Via Regia à l'entrée du château.


Marienkirche

L'église principale (Marienkirche, ou "Notre-Dame") de Königsbrück date à l'origine du 14e siècle.


Armenhaus

L'hospice des pauvres, aujourd'hui une modeste auberge pour pèlerins.


Group

Après Königsbrück, nous marchons à nouveau longtemps à travers une magnifique forêt. À un croisement de chemins, nous prenons une photo de groupe. Tout le monde a encore son équipement de pluie. Pourtant, il ne pleut pas du tout, mais seulement dix minutes plus tard.


Ester Heisse Bank

Vreni est assise (sous la pluie) sur le banc "Esther Heisse". Esther Heisse était l'une des initiatrices du pèlerinage úcuménique.


église de Tauscha

L'église de Tauscha.

Nous avons assez marché pour aujourd'hui et parcourons le reste du chemin avec le bus d'accompagnement.


Le chemin de pèlerinage passe devant le "château de conte de fées" de Schönfeld. Voici deux photos prises lors de journées ensoleillées.

Château Schönfeld

Le château de Schönfeld, situé dans la commune saxonne de Schönfeld, a été mentionné pour la première fois dans un document au 13e siècle en tant que château fort entouré d'eau et a été agrandi au fil des siècles. La famille noble de Schönfeld y a siégé jusqu'au début du 15e siècle. Les constructions datent des années 1560 à 1580. En 1882, le baron von Burgk a acheté le château de Schönfeld et l'a fait reconstruire jusqu'en 1884. Aujourd'hui, le château de Schönfeld est l'un des plus importants châteaux néo-renaissance de Saxe.

Une auberge pour pèlerins a été créée en 2003.


"Plus que 2980 km jusqu'à Santiago", peut-on lire à l'entrée de Grossenhain.

L'église Sainte-Marie de Grossenhain vue d'en haut ...


... et l'hôtel de ville vu d'en bas