× Accueil Voyages Les chemins de Saint-Jacques
Chemin de Saint-Jacques Autriche
Aperçu Herzogenburg - Göttweig Abbaye de Göttweig Göttweig - Maria Langegg Maria Langegg Maria-Langegg - Melk Ruine d'Aggstein Melk Melk - Maria Taferl   Maria Taferl   Artstetten Maria Taferl - Ybbs Persenbeug   Ybbs Ybbs - Neustadtl Neustadtl - Zeillern Zeillern - St. Pataleon St. Pantaleon - Enns
Salzbourg Wörgl Innsbruck
  ☰ Menu Flagge Deutsch Drapeau français British flag

Le tronçon Göttweig - Melk était magnifiquement balisé jusqu'à Melk. Au niveau de l'abbaye, le balisage s'arrête et un chemin de Saint-Jacques - section "no man's land" - commence. Après la visite de l'abbaye, nous descendons à droite depuis l'entrée et tournons immédiatement à droite dans le Stiftsweg, qui descend par des escaliers dans le village jusqu'à la place de la mairie.

Kolomanbrunnen

Sur la place de la mairie se trouve cette fontaine de Koloman.


gotisches Haus in Melk

Toujours sur la place de l'hôtel de ville, on trouve ce magasin de pain doté de deux tourelles.


Statue des hl. Nepomuk in Melk

Saint Népomucène sur la place principale de Melk


Stift Melk

Depuis le pont (Saint-Léopold) sur le bras du Danube, nous jetons un regard en arrière sur l'abbaye.


Carte du chemin de Saint-Jacques Melk - Artstetten

En quittant le pont, nous marchons tout droit à travers une forêt, puis le long du Danube jusqu'à la centrale électrique. Pour arriver sur le barrage, il faut s'écarter largement vers la gauche en suivant la piste cyclable. Nous traversons le Danube et jetons un coup d'il sur les ruines du château de Weitenegg.

Ruines du château de Weitenegg

Vers 1180, le comte Eckbert de Pernegg et, plus tard, la famille Lengenbacher sont les propriétaires attestés du château. Au 13ème siècle, après l'extinction de cette famille, les Babenberg et les Kuenringer ont suivi.

Du château fort du haut Moyen Âge, il reste le palais et les deux donjons construits au cours d'une phase d'extension de la fin de l'époque romane.

A partir de la deuxième moitié du 13ème siècle, le château a connu différents propriétaires et a été conquis à deux reprises.

Le château médiéval a été fortifié à partir du 16ème siècle et a pu résister au siège des troupes suédoises en 1645 grâce à son bon état de construction et à sa situation rocheuse. Dans sa dernière phase d'extension, le château fort aux allures de château fort est reconnaissable sur la gravure de Georg Matthäus Vischer. A la fin du 17ème siècle, Weitenegg fut abandonné en tant que résidence et commença à tomber en ruine. En 1832, des éléments de construction côté Danube s'écroulèrent, et vers 1870, la tour médiévale située à l'est fut démolie afin d'obtenir des matériaux de construction.

Depuis 1983, elle est une propriété privée.


Zones alluviales du Danube

Sur la rive gauche du Danube, nous marchons à la rencontre des cyclistes sur la piste cyclable du Danube. On peut continuer à marcher indéfiniment. Mais attention ! Sur ce téléphone - juste après la zone des écluses - il faut absolument tourner à droite de plus de 90°. Ici, un panneau "Chemin de Saint-Jacques" nous aurait été très utile. Nous avons d'abord continué à marcher longtemps, longtemps sans tourner....


Escalier avec panneau du chemin de Saint-Jacques

A Urfahr, nous traversons la Wachaustrasse et rencontrons le premier panneau du chemin de Saint-Jacques. C'est manifestement ici que commence le tronçon sud du Waldviertel, qui est désormais parfaitement balisé. Nous traversons la voie ferrée de manière un peu aventureuse et montons par des escaliers. Notez le panneau jaune !


Croix de potence

Bientôt, après la première montée raide, nous avons atteint la hauteur avec la Galgenkreuz (Croix de potence) et regardons en arrière sur le Danube.


Leiben

Dès que la localité de Leiben est en vue, nous avons gravi l'altitude et nous redescendons et traversons le village.


Au loin, l'église de Leiben

Au loin, l'église de Leiben. Elle est dédiée à Sainte-Corona. Le chemin de Saint-Jacques ne passe pas à côté.


Colonne Maximilian

Les Leibniz doivent être fiers de ce pilier.


L'empereur Maximilien, le dernier chevalier, a été marié en premières noces à Marie de Bourgogne. Son père, l'empereur Frédéric III, est enterré dans la cathédrale Saint-Étienne de Vienne, lui-même est enterré à Wiener Neustadt. Son célèbre grand tombeau dans l'église impériale d'Innsbruck, avec de nombreuses statues en bronze, les Schwarzmander, est vide.

Maximilian I (1459 - 1519)

Cliquez sur l'image Maximilian de A. Dürer pour l'agrandir


bien signalisé : chemin forestier derrière Losau

Après Losau, on entre dans une forêt. Les endroits décrits dans le guide de Lindenthal par "Attention - Prudence" ne posent pas de problème en raison des nouveaux panneaux.


Ferme près de Hasling

Près de Hasling, nous passons cette ferme avec Materl "Gottes Segen auf allen Wegen" (Bénédiction de Dieu sur tous les chemins).


Pont avec  Marterl

De Hasling, le chemin (asphalte) descend dans la vallée de Krotten, que nous traversons sur ce pont avec Materl (Sanctuaire au bord du chemin).


Vue sur le Ötscher

Nous nous arrêtons sur un banc peu avant Artstetten et profitons de la vue sur la vallée du Danube et l'Ötscher, toujours présent en arrière-plan.

Oetscher
×

Super zoom sur l'Ötscher


Rue : Am Jakobsweg

A Artstetten, nous marchons sur une route qui s'appelle "Am Jakobsweg". C'est ici, au numéro 14, que nous trouvons cet encouragement. ('Le chemin est le but')


château d'Artstetten

Sur la place du pilori à Artstetten, près d'une fontaine, on trouve de l'eau fraîche.

Nous continuons à marcher en dessous du château en direction de l'ouest.

En savoir plus sur le château d'Artstetten et l'héritier du trône.


Chemin vers Maria Taferl

Maintenant, nous descendons sur de magnifiques chemins. Cela n'augure rien de bon, car Maria Taferl se trouve sur une montagne.


Panneau indicateur pour Maria Taferl

Tous les chemins mènent à Maria Taferl !


Maria Taferl

Le but de l'étape est atteint !